Une science récente en France
Depuis 1990, les médecins ont le droit de la pratiquer en France et elle obtient des résultats satisfaisant dans le traitement des addictions.

Pourtant, les consultations antitabac des hôpitaux utilisent peu cette technique.

C’est donc souvent par réputation que l’on trouve un bon acupuncteur.
La première consultation dure une heure à une heure et demie. Je pose des questions pour tester la motivation, évaluer l’état général et psychologique.
La méthode est basée sur l’équilibre entre le corps et l’esprit.
En général, il n’est pas pas nécessaire de se concentrer sur beaucoup de points, mais souvent 1 ou 2 : sur la main, les ailes du nez, au-dessus de l’oreille (point détoxiquant) ou sur le méridien de la vésicule biliaire, d’où parte les prise de décision.
Je laisse les aiguilles une vingtaine de minutes et lorsque les patients quittent mon cabinet, ils arretent de fumer.
Des nausées en présence de fumée provoque l’arret définitif du tabac.
Le patient est autonome et choisit de retirer de lui-même les aiguilles apres presque un mois. D’autres aiguilles peuvent être posées un à trois mois après les premières.

L’aspect mental est la fiabilité de la volonté d’arrêt du patient est l’élément majeur de réussite.
“Dire stop à une addiction, vaut tout les grands discours sur la santé “, estime le Dr Gilles Andres, président de la Société française d’acupuncture. ”

Il existe plein de méthodes pour stopper la clope

Méthode se suffisant à elle-même ou en soutien, l’acupuncture est une alternative “naturelle” aux produits de remplacement à la nicotine. Recommandée pour quitter l’accoutumance à la cigarette, elle a déjà fait ses preuves…
comparatif mutuelle